Aller au contenu

Plan de déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020

Un déconfinement progressif par région

La date du 11 mai 2020 marquant le début du déconfinement dépend des indicateurs médicaux dans les différentes régions. La décision sera prise le 7 mai pour maintenir ou non cette date. Si les indicateurs épidémiologiques ne sont pas au rendez-vous le 7 mai, le déconfinement ne sera pas maintenu le 11 mai ou sera plus strict.

Le déconfinement sera progressif. Une première phase durera du 11 mai au 2 juin avec ouverture progressive de certains établissements ou lieux accueillant le public. S’il n’y a pas de retour de l’épidémie, une deuxième phase sera mise en œuvre jusqu’à l’été.

Le plan de déconfinement ne sera pas le même dans tous les départements et régions de France. En fonction du nombre de porteurs du Covid-19 identifiés, du taux d’occupation des services hospitaliers et des capacités de tests, des spécificités territoriales seront mises en place par les élus locaux.

Illustration 1
Crédits : © Ainoa – stock.adobe.com

Une carte des départements rouges et verts

Une carte des départements sera prochainement établie. Sur la base des informations de la carte du 7 mai prochain, certains départements en vert peu touchés par l’épidémie pourront déconfiner à partir du 11 mai. Dans les départements en rouge ayant un taux élevé de circulation du virus, la date de déconfinement sera repoussée ou des mesures plus strictes seront mises en place.

À partir du 7 mai, cette carte sera actualisée quotidiennement avec les données de Santé publique France. Trois critères servent à établir la classification des départements : taux de circulation du virus, capacités hospitalières en réanimation, capacité locale de tests de détection des porteurs du virus. Si un seul de ces critères n’est pas validé, le département restera en rouge.

Tests de dépistage et isolement des porteurs du virus

Afin d’isoler les porteurs du Covid-19 et d’endiguer l’épidémie, des tests massifs (700 000 tests par semaine à partir du 11 mai) seront réalisés sur les personnes présentant les symptômes du coronavirus mais aussi sur tous ceux qui ont été en contact avec des personnes déclarées positives. Ces tests virologiques seront pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Les personnes déclarées positives au test PCR (par prélèvement naso-pharyngé) devront s’isoler afin de casser la chaîne de transmission. Elles pourront choisir entre un confinement strict à domicile ou dans un hôtel mis à leur disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *