Lutte contre les contenus illicites (haineux, racistes…)

En ce jour si particulier de première rentrée scolaire après l’attentat dont a été victime M. Samuel PATY, professeur d’histoire, le collectif Générations Athies se mobilise, à nouveau, contre toutes formes d’incitation à la haine !

Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s’épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d’échanges et de respect. C’est pourquoi les pouvoirs publics mettent ce portail à votre disposition. En cliquant sur le bouton « SIGNALER », vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d’Internet.

signaler

Exemples de contenus illicites

  • Pédophilie ou corruption de mineur sur Internet
  • Incitation à la haine raciale ou provocation à la discrimination de personnes en raison de leurs origines, de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap
  • Menaces ou incitation à la violence
  • Trafic illicite (stupéfiants, armes, etc.)
  • Mise en danger des personnes
  • Incitation à commettre des infractions
  • Spam
  • Injure ou diffamation
  • Escroquerie
  • Terrorisme : menace ou apologie
Psychanalyste : métier, études, diplômes, salaire, formation | CIDJ

La psychanalyste Marie-Claude Defores considère la haine comme une force délibérément déstructurante et déshumanisante, arme principale de la perversion : « Il est important de distinguer l’agressivité, qui est une pulsion de vie, de la haine, qui est une force de dépersonnalisation… La haine peut prendre les formes les plus socialisées ; elle refuse le nouveau, tourne vers le passé, produit la répétition et dépersonnalise. »

Allant dans le même sens, Heitor de Macedo affirme :

« La haine n’attrape pas la vérité, elle l’enserre à l’intérieur d’une pensée immobile où plus rien n’est transformable, où tout est pour toujours immuable : le haineux navigue dans un univers de certitudes. »

Pour le psychanalyste Pierre Delaunay, « celui qui hait dénie toute existence à l’objet de sa haine ; au point de la supprimer si elle se manifeste moindrement. […] Il pétrifie l’autre en sorte qu’il n’existe que très peu et, si ce n’est pas suffisant, il le tue. L’existence de l’autre, il n’en veut rien savoir. »

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Haine#D%C3%A9finitions

https://www.courrierinternational.com/sites/ci_master/files/styles/image_original_1280/public/assets/images/cost_2011-10-07-9801.jpg?itok=yyyEhhPJ

Les réseaux sociaux sont de plus en plus pollués par les commentaires haineux. C’est le constat dressé par la société Netino by Webhelp, spécialisée dans la modération en ligne, et qui a dévoilé fin avril la deuxième édition de son « panorama de la haine en ligne », réalisé d’après un échantillon de 15 000 commentaires publiés avant modération sur les pages Facebook de 25 grands médias français (dont « Sud Ouest »).

Bilan : les commentaires agressifs ou haineux représentent 14,3% du total (un sur sept), contre 10,4% en 2018, soit une augmentation de plus d’un tiers en seulement un an ! De quoi donner du grain à moudre au gouvernement, qui a prévu pour cette année un projet de loi consacré à la lutte contre la haine sur Internet.

Source: https://www.sudouest.fr/2019/05/07/pourquoi-tant-de-haine-en-2019-les-commentaires-sur-facebook-decryptes-6048117-5166.php

signaler

Ensemble, ne soyons plus spectateur de la haine mais acteur de la lutte contre cette dernière.

Le collectif Générations Athies a, à plusieurs reprises, dénoncé les agissements dont il est victime (à titre collectif et individuel) d’une minorité. Le devoir d’un élu, nous semble-t-il, n’est pas d’y participer mais d’engager un mouvement d’union et de bien vivre ensemble. Pour qu’il n’y est aucun doute, depuis sa création, le Collectif Générations Athies se mobilise dans ce sens !

Articles sur ce sujet sur votre site Générations Athies:

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.