Aller au contenu

PEUT-on LAVER ET RÉUTILISER LES MASQUES JETABLES ?

Ne jetez plus vos masques chirurgicaux après les avoir porté 4 heures ! Après avoir fait des tests sur 3 modèles, l’UFC-Que Choisir annonce qu’ils peuvent être lavés 10 fois à 60°c.

Plus les semaines passent et plus on apprend à vivre au quotidien avec un masque. A la rentrée de septembre, l’Académie de médecine nous apprenait qu’il était inutile de laver les masques en tissu à 60°c. Cette fois,l ‘association de consommateurs UFC-Que Choisir annonce sur son site que les masques chirurgicaux, normalement destinés à être jetés après 4 h d’utilisation, conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60 °C.

Après avoir acheté 3 modèles de masques en parapharmacie et en grande surface, l’UFC-Que Choisir les a mis à l’épreuve dans la machine à laver.

« À l’état neuf, les 3 masques arrêtaient plus de 98 % des particules de plus de 3 microns, soit bien au-delà des 90 % des masques en tissu les plus filtrants. Après 10 lavages, et autant de passages au sèche-linge et de repassages doux au plus faible réglage du fer, leurs capacités de filtration se sont maintenues à un niveau suffisant pour un usage grand public : 100 % pour l’un des chirurgicaux, 90 % pour le second et 98 % pour le masque de confort » explique l’association de consommateurs.

MÊME LAVÉS, ILS RESTENT PLUS EFFICACES QU’UN MASQUE EN TISSU

« En dépit d’un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA » affirme l’UFC-Que Choisir.

Ces résultats confirment ce qu’un enseignant-chercheur au laboratoire Gemtex (Génie des Matériaux Textiles) de l’École nationale supérieure des arts et industries textiles de Roubaix (ENSAIT) avait découvert il y a quelques semaines. « Le masque chirurgical est très efficace en terme de filtrage. Comme ce masque a une efficacité globalement supérieure à la moyenne des autres masques, même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, ce masque reste plus efficace que les autres » déclarait-il à l’antenne de France Bleu.

Cette charge électrostatique augmente le pouvoir de filtration du masque. Elle est indispensable pour un usage hospitalier mais pas pour le grand public. Même lavés « le niveau de filtration des masques chirurgicaux reste bien supérieur à celui des masques grand public, qui eux ne filtrent que 90% des particules de 3 microns » expliquait l’enseignant-chercheur.

Comme le dit l’UFC-Que Choisir, c’est « une bonne nouvelle pour le porte-monnaie et la planète » puisque les masques chirurgicaux sont constitués de plastiques non recyclables.

Sources: UFC que choisir – Le Point – Top Santé

Mise en garde -

Plus précisément, les autorités sanitaires expliquent : « En principe, et selon les recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), les masques chirurgicaux à usage unique doivent être jetés dans une poubelle après utilisation« . Et d’ajouter : « Des travaux sont en cours en France pour étudier si une éventuelle réutilisation est possible garantissant leur efficacité et leur capacité de filtration ». 

En clair, les consommateurs sont invités à continuer de jeter les masques chirurgicaux après quatre heures d’utilisation ou dès qu’ils sont humides, et non à les laver ensuite. 

Ce lien peut vous intéresser: COMMENT ADAPTER LES ÉLASTIQUES DES MASQUES POUR LES ENFANTS ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.