Sécheresse – les 4 niveaux d’alerte

La sécheresse survient lorsque la quantité de pluie est nettement inférieure aux normales saisonnières et cela, sur une assez longue période. Lorsque le manque de pluie survient en hiver ou au printemps, il empêche le bon remplissage des nappes phréatiques qui s’effectue à cette période de l’année. La sécheresse peut être accentuée par des températures élevées qui provoquent un assèchement des sols et une évaporation plus importante de l’eau disponible. Le manque d’eau peut donc apparaître à n’importe quel moment de l’année.

Quand la sécheresse survient, des restrictions d’usage de l’eau peuvent être décidées par les préfets de département. Il existe 4 niveaux d’alerte définis par l’État :
  • Vigilance : ce niveau consiste à informer et inciter les particuliers et les professionnels à faire des économies d’eau.
  • Alerte : l’atteinte de ce deuxième niveau a pour conséquence la réduction des prélèvements à des fins agricoles à moins de 50% (ou interdiction de prélèvement jusqu’à 3 jours par semaine), des mesures d’interdiction de manœuvre de vanne (régulation des débits d’eau) et d’activités nautiques. Il implique également l’interdiction à certaines heures de laver sa voiture, d’arroser les jardins, les espaces verts ou les golfs…
  • Alerte renforcée : ce troisième niveau prévoit la réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction de prélèvement supérieure ou égale à 3 jours par semaine). Il limite plus fortement les prélèvements pour le lavage des voitures, l’arrosage des jardins, des espaces verts ou des golfs. Il intègre jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements. 
  • Crise : quatrième et dernier niveau d’alerte, il impose un arrêt des prélèvements non prioritaires, y compris à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

Les arrêtés sécheresse ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée et sur un périmètre déterminé. Ils doivent assurer l’exercice des usages prioritaires, tout en respectant l’égalité entre les usagers des différents départements et la nécessaire solidarité des territoires. 

Selon la carte prévisionnelle publiée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire publiée le 14 mai dernier, 53 départements sont exposés à un risque de sécheresse estivale cette année

SOURCE: https://enimmersion-eau.fr/secheresse-les-4-niveaux-dalerte/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.